Blog et conseils

Randonnée GR20 – Le trail de Corse

Si vous avez entré « le sentier le plus difficile d’Europe » dans Google, GR20 serait l’une des réponses les plus fréquentes.

La traversée de la Corse est-elle vraiment si exigeante ? Et comment s’y préparer ? Réponses.

Qu’est-ce que le GR20 ?

La Grande Randonnée 20 est un nom qui remonte à l’époque où la Corse était le 20ème département de France. Les Corses eux-mêmes appellent simplement Fra li Monti, c’est-à-dire… la route à travers les montagnes. La route qui traverse l’île le long de la ligne de partage des eaux est en effet souvent appelée la piste la plus difficile d’Europe.

Randonnée GR20 - Le trail de Corse

En réalité, on est loin des colosses Américains de longue distance; le sentier du GR20 ne fait que 200 kilomètres et l’ensemble du parcours ne prend que 16 jours maximum au vue des 16 étapes balisées sur le circuit. La distance est encore raccourcie par les exploits des coureurs de montagne – le record actuel du parcours appartient à Lambert Santelli et n’est que de 30 heures et 25 minutes.

Par où commencer ?

Le sentier commence à Calenzana au Nord de l’île de Beauté. C’est un tout petit village situé à quelques kilomètres de Calvi. Une approche fastidieuse et fatigante commence à partir d’une petite chapelle. Là, à seulement une dizaine de kilomètres des plages, vous découvrirez une Corse complètement différente. Un territoire insulaire sauvage et montagneux. La prochaine ville rencontrée au cours de ce sentier se trouve après sept jours de marche.

Dès le début, le chemin est fascinant entre les montagnes rocheuses et les eaux bleues de la mer Méditerranée. L’intérieur de l’île est constitué d’un réseau de pics rocheux atteignant 2700 mètres et d’un réseau de vallées verdoyantes et boisées. Il ressemble aux régions les plus sauvages d’Europe continentale.

La spécificité du parcours

Le circuit de la plus grande randonnée Corse vous conduit à travers de très beaux endroits. Non seulement de hautes crêtes rocheuses, mais aussi de vertes vallées herbeuses coupées par un dédale de petits étangs (appelés pozzines en Corse).

Dans les maquis Méditerranéens épineux, vous rencontrerez des lézards et les salamandres qui s’échappent sous vos pieds. Cependant, cela vaut la peine de regarder non seulement à vos pieds; mais aussi dans les airs où vous remarquerez le gypaète barbu (l’un des plus grands oiseaux du monde), qui a ici ses nids sur les falaises escarpées.

Dans les collines rocheuses aux environs de mille mètres, les cols étroits abritent également un mouflon endémique et de vastes panoramas à 360°.

Pendant la randonnée,les marquages blancs et rouges vous approchent aux plus hauts sommets dont le Monte Cinto à 2706 mètres et le Monte Rotondo. Ce sont les deux plus hautes montagnes de Corse. Toutefois, elles ne nécessitent pas d’escalade, mais simplement quelques passages d’alpinisme.

Les refuges de montagne Corse

Tout ce parcours montagneux est facilité par une infrastructure parfaitement préparée. Le sentier est très bien balisé et les lignes blanches et rouges vous mènent à travers toute l’île. Ainsi, il est vraiment difficile de se perdre quand la visibilité est bonne.

Chaque étape est conclue par une arrivée dans un refuge du Parc Régional de Corse et certaines auberges privées peuvent aussi vous accueillir bien chaleureusement. La meilleure option serait de passer la nuit dans votre propre tente (pour 7€/nuit) ou d’en louer directement sur (pour 11 €/ nuit). Les refuges Corses sont situés dans de beaux endroits, comme le Refuge de Ciottulu di i Mori suspendu sur les pentes de la Paglia Orba à une altitude de 1991 mètres au dessus du niveau de la mer.

On y trouvera aussi des produits alimentaires de base et des spécialités locales (fromages, charcuteries, confitures, etc.)

L’itinéraire traverse plusieurs fois la route et de petits villages qui permettent aussi de se réapprovisionner, cependant ce ne sont jamais de grandes boutiques.

5/5 - (1 vote)